RETOUR SUR LA JOURNÉE « ENSEIGNEMENT ET RELIGIONS »

Vous trouverez ici l’essentiel de la  journée diocésaine de formation à l’enseignement du fait religieux qui s’est déroulée le 6 avril dernier à l’Externat Saint Joseph La Cordeille. Organisée par Monsieur Lionel Roos-Jourdan elle était l’occasion de déployer des actions solidaires en faveur des Chrétiens d’Orient. Merci à ce dernier pour l’article ci-dessous :

« Vers l’Orient compliqué », des clés pour comprendre

Charles de Gaulle expliquait dans ses Mémoires de guerre à propos de son départ pour l’armée du Levant en 1929 : « Vers l’Orient compliqué, je volais avec des idées simples. » Il ajoutait : « Je savais qu’au milieu de facteurs enchevêtrés une partie essentielle s’y jouait. Il fallait donc en être. »
Presque 90 ans après, cette citation conserve toute son acuité, le Proche et le Moyen Orient restent des espaces difficiles à appréhender sur les plans historiques, politiques et religieux. Le traitement médiatique fait trop souvent la part belle au sensationnel, à l’information immédiate plus qu’à l’analyse, bref aux images, au choc des photos pour paraphraser la devise d’un magazine bien connu.
Aussi j’ai souhaité vous proposer d’aller plus loin, d’acquérir quelques clés, quelques connaissances fondamentales pour essayer de mieux saisir cet Orient si proche et si lointain à la fois.

Vous êtes nombreux à avoir répondu présents à cette invitation, 72 exactement, représentant 11 établissements, public diversifié comptant enseignants, animatrices en pastorale, catéchistes ou membres de nos communautés éducatives, laïcs, prêtres, religieuses.

Monsieur Christian Lochon, membre de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer et de la Société Asiatique, attaché culturel honoraire, enseignant à Panthéon Assas a ouvert la session. Il a présenté le rôle et la culture des chrétiens d’Orient dans l’évolution historique et géopolitique du Proche et du Moyen-Orient.

La seconde intervention avec le Frère Emmanuel Pisani, Docteur en philosophie et théologie, Maître de conférences au Theologicum, directeur de l’ISTR (Institut catholique, Paris) s’est intéressée aux fondements et à la diversité de l’Islam. Le conférencier a souligné que l’Islam ne s’écrit pas au singulier, mais constitue une réalité plurielle. L’occasion de se demander si cette diversité constitue ou non un frein à l’émergence d’un Orient pacifié

Le Frère Emmanuel Pisani devait aussi s’intéresser aux enjeux du dialogue islamo-chrétien,
A la lumière de l’enseignement du pape Benoît XVI et du pape François, il s’est interrogé sur la manière dont ces papes ont pensé le dialogue islamo-chrétien et sur quels principes ils fondent une praxis mais aussi une théologie de ce dialogue.

Pour clore cette session Monseigneur Pascal Gollnisch, Directeur général de l’Oeuvre d’Orient, Vicaire général de l’Ordinariat des catholiques orientaux en France, a rappelé les origines et la riche histoire des chrétiens d’Orient. Il a aussi évoqué leur actualité tragique mais aussi
les motifs d’espérance pour ces chrétiens résistants et victimes sans lesquels l’histoire ne pourra continuer de s’écrire .

Les échanges entre participants ont pu continuer autour d’un repas convivial. Une conférence publique est venue mettre un point final à cette journée pour permettre à ceux qui s’intéressent aux chrétiens d’Orient de profiter de la présence de Monsieur Lochon et de Monseigneur Gollnisch.

J’espère que cette journée aura donné envie aux participants d’aborder avec leurs classes ou groupes, les thématiques développées. Pour les y aider, une clé USB contenant textes, bibliographies, diaporama et films a été distribuée; cet apport pédagogique complétant l’apport scientifique et universitaire dispensé. Ils trouveront aussi de nombreuses informations actualisées sur le site de l’Oeuvre d’Orient : https://www.oeuvre-orient.fr/

 

A la Cordeille nous avons pris un peu d’avance puisque des lycéens mais aussi des collégiens ont été sensibilisés à la situation des Chrétiens d’Orient. Une action de solidarité a été proposée en faveur de l’ école catholique de Maaloula en Syrie, soutenue par l’Oeuvre d’Orient. L’investissement des élèves, accompagnés des collègues et plus particulièrement de Mmes Florentin, Saunier et de Fombelle, a permis de récolter 816 euros par la vente de parts de gâteaux…. un élan de générosité contagieux puisque la troupe de théâtre de l’ établissement sous la houlette de M. Valdenaire a versé les recettes, 500 euros, de ses représentations. Chapeau bas les artistes. Enfin le Président de l’APEL, M. Sauzier et les administrateurs  se sont joints au projet.
Merci à tous et à chacun pour ce soutien aux chrétiens d’Orient.
L Roos-Jourdan
Enseignant histoire-géographie
Commission Education (DDEC) Enseignement du fait religieux